En ce moment sur Styl’fm

Titre

Artiste

Background

Actualités du 27 Avril 2019

Écrit par sur 27 avril 2019

Rupture de stock en tests de dépistage en Nouvelle-Aquitaine

De 50 à 75 ans, il est conseillé d’effectuer tous les deux ans un dépistage du cancer colorectal. Une mesure de santé publique pour accélérer les diagnostics et ainsi éviter les complications. Avec près de 45.000 nouveaux cas et 18.000 décès par an(chiffres 2018), il reste le 2e cancer le plus meurtrier. C’est un des rares cancers qui peut être prévenu précocement. Diagnostiqué tôt, le cancer du côlon guérit dans 9 cas sur 10.

Mais depuis quelques mois, ces tests de dépistage sont en rupture de stock dans plusieurs régions françaises. Avec 800 cas détectés par mois, ce retard de diagnostic inquiète les médecins. L’association régionale « Dépistage des cancers – Centre de coordination Nouvelle-Aquitaine » (CRCDC-NA) annonce dans un communiqué du vendredi 26 avril, que notre région est à son tour en rupture de stock en tests du cancer colorectal.  En cause,  le marché national géré par l’Assurance maladie a été confié à un laboratoire jusqu’à la fin de l’année 2018. Le nouvel appel d’offres pour désigner le nouveau fournisseur du test, a été contesté par certains fabricants devant le Conseil d’État et a été invalidé. 

Le nombre de demandeurs d’emploi en baisse au premier trimestre 2019

La situation du marché du travail dans le département de la Vienne s’est améliorée au cours du premier trimestre 2019.  Selon les statistiques présentées par la DIRECCTE à Poitiers, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité de catégorie A s’établit en moyenne sur le trimestre à 17.020. Ce nombre baisse de –2,3 % sur un trimestre (soit  -400 personnes) et de -1,6 % sur un an. En région Nouvelle-Aquitaine, ce nombre baisse de 1,4 % sur un trimestre (-2,2 % sur un an).

Nouvelle arnaque au billet gratuit au Futuroscope

Les vacances battent leur plein? l’arnaque au Futuroscope aussi. C’est devenu un vrai rituel pour les escrocs sur internet. A chaque période de vacances scolaires, alors que les parcs d’attraction reprennent leur activité à plein régime, les propositions alléchantes mais malhonnêtes refont surface.

Ainsi, cette semaine, le parc du Futuroscope de Poitiers comme son confrère du Puy du Fou en Vendée viennent de diffuser sur les réseaux sociaux des messages d’alertes afin de contrer les escroqueries en cours.

« Ne surtout pas cliquer sur le lien »

« Des liens vers un site promettant des billets gratuits pour le Futuroscope circulent actuellement. Ne cliquez pas c’est une arnaque destinée à récupérer vos données personnelles ! Ce site est frauduleux. N’hésitez pas à le signaler », indique ainsi la direction du parc poitevin.

Le lien envoyé vous accroche sous couvert d’une pseudo-sélection afin de participer à un bref sondage en obtenant cinq billets gratuits. Il « invite » les internautes à cliquer rapidement car il ne resterait plus que 332 billets disponibles.

Cette arnaque reprend la charte graphique utilisée par le parc pour mieux piéger les victimes alors que 60 entrées gratuites avaient été mises en jeu récemment via les réseaux sociaux à l’occasion d’un partenariat avec la Gamers Assembly.

« Déjà en janvier »

En janvier dernier, le site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr avait alerté les internautes d’une arnaque circulant sur la messagerie Whatsapp. Elle promettait à 500 familles de gagner cinq billets gratuits pour le Futuroscope à l’occasion de son anniversaire en cliquant sur un lien où il fallait livrer des informations personnelles.

En plus, les personnes ciblées devaient envoyer le message à 20 de leurs contacts pour espérer recevoir les places. Un système particulièrement vicieux qui, en plus, s’avérait difficile à contrer, car lancé sur une messagerie cryptée !

En novembre 2016, après un an d’enquête, c’est un jeune homme originaire de Bobigny en région parisienne qui était interpellé par les gendarmes de la Vienne pour une vaste escroquerie au détriment du parc poitevin.

Tags

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer